• DENADDA

VANLIFE : ENTRE TRAVAIL & VOYAGE : comment s'adapter à l'imprévisible quotidien

Dernière mise à jour : 23 janv.

Je vous laisse découvrir cette semaine riche en rebondissements & on se retrouve après cette petite vidéo

N'hésiter pas à mettre un petit pouce, à commenter, à vous abonner, à partager si ce petit film vous plaît ;) :


S'ADAPTER À DAME NATURE

En l'espace de cinq jours, la météo nous a joué bien des tours : brouillard, averses, orages, grêles.

Nous n'avons jamais été très regardant sur le temps, mais tout cela nous a permis de le prendre en considération.

  • Checker les prévisions juste avant un départ (en quelques heures le climat peut changer),

  • Rester attentifs sur les zones de vigilances : quelles soient jaune, orange ou mauve peu importe la couleur, elles risquent de nous faire pâlir.

Parfois nous n'avons ni le temps, ni la possibilité de s'en éloigner. Alors éviter les terrains qui se transforment en pataugeoires, ou veiller durant la nuit si nous sommes près d'un cour d'eau... Nous sommes désormais attentifs à tout cela.

  • User de la technologie : suite aux intempéries, Sam a dégotté deux applications AccuWather & Lightning Map afin d'être averti lorsqu'un orage est proche, (dans certaines conditions qui dit orage, dit pluie de glaçons...). Si vous en connaissez d'autres vous pouvez les partager en commentaires !


PRENDRE LE TEMPS & LA MESURE

autoentrepeneur-creation-francaise-vanlife-denadda-hautre-pyrenees-lac-payolle-col-d-aspin-visiter-les-pyrennes-vivre-en-camping-car

Face à cette mystérieuse atmosphère, qui n'est pas sans rappeler les romans policiers de Fred Vargas ou de Sherlock Holmes, nous aurions pu être déçu. Nous souhaitions initialement passer quelques jours au bord du lac Payolle. Ce paysage de premier abord fascinant, avec son ambiance Nordique, n'est pourtant pas très avenant lorsqu'on compte y dormir plusieurs nuits.

Nous prenons donc le temps de (ré)fléchir. Nous avons repéré quelques endroits magnifiques à visiter en Espagne. On tire à pile ou face car "on ne le sent pas vraiment"... Finalement ce n'est pas la pièce qui déterminera notre décision, mais l'absence d'intuition qui retient notre élan.

Nous aurions pu foncer en Espagne, avide de nouveaux paysages, d'exotisme & de soleil, mais quelque chose coince...

Dans le doute & l'hésitation, inutile de se précipiter, accepter de faire un petit pas en arrière le temps que l'avenir s'éclaircisse...

C'est pourquoi, nous redescendons à Grézian, où nous nous sentons bien, en attendant de sentir quoi faire.

Ce fut une sage décision, puisque le lendemain matin nous apprenons qu'il y a un formidable évènement à 6H ce Samedi, un rendez-vous exceptionnel auxquels nous avons participé (je vous en parle dimanche prochain) !

De la même façon, nous avions fait la route pour le Col d'Aspin, alors bien que la vue soit inexistante, nous prenons de le temps d'y déjeuner. Chaque moment est important.


UNE OPPORTUNITÉ

Pour profiter d'une journée qui ne se passe comme prévue, il faut bien continuer d'avancer.

L'inspiration de la nature et le mouvement permettent d'oser se renouveler plus rapidement.

Vous l'aurez remarqué, j'ai changé ma façon de vous présenter le Blog/Vlog.

Et cela évoluera surement encore en fonction des semaines, car avec ce mode de vie nomade on s'adapte constamment selon :

  • la météo,

  • notre envie (Voyager ? Se poser pour travailler ? Se ressourcer ? Cuisiner ?),

  • notre véhicule (réparations, pannes (cf. l'enlisement), eau, état des routes (cf. le lac d'Orédon),

  • la situation du pays

Il est donc impossible d'établir un planning sur plusieurs jours.

Chaque matin, nous prenons la mesure de tous ces points et c'est eux qui détermineront en grande partie les choix de la journée.

Ce rééquilibrage constant n'est pas sans influencer notre création et en même temps, la création est notre meilleure moyen d'adaptation...

Durant cette vie les imprévus défient souvent nos projets.

Pourtant, nous ne nous sentons jamais désappointés !

Nous aurions pu être navré de redescendre à Grézian (encore embrumé), nous plaindre de la grisaille qui nous empêche de visiter les Pyrénées, nous désoler des nuages qui recouvrent la vallée ! Pourtant, cela ne nous traversa pas l'esprit.

LET'S TAKE THE BRIGHT SIDE OF THE LIFE

Nous ne pouvons pas lutter contre les éléments, alors cherchons plus tôt comment rebondir :

Pour ma part, j'étais ravie de me consacr