• DENADDA

CRÉATIONS ON THE ROAD, mémos en bois & Camargue

Durant notre périple vers la Camargue dont on rêve depuis longtemps, nous avons refait un petit stock de mémos on the road.

vanlife-changer-de-vie-artistes-nomades-creation artisanale françaisemade in france-visiter la camargue en camping car

Nous vous dévoilons les dessous de ces petites pancartes, comment l'on s'adapte au rythme de cette vie nomade qui ne manque pas de surprises et d'imprévus :




Tout d'abord un immense MERCI pour vos commandes.

Cela nous permet de continuer cette aventure, de donner du diesel au véhicule et tant de chaleur à notre coeur. Croyez-moi nous avons des idées pour les trois années à venir !


Pour réaliser un tel présent, il faut du temps (dans tous les sens du terme). C'est donc entre quelques heures de route, de beaux moments avec la famille de Sam & deux tempêtes, que nous avons tout au long de la semaine, conçu de nouveaux mémos disponibles dans tous les coloris :

Corail, menthe, bleu nuit, bleu ciel, coquelicot...


Pour l'étape zéro, on avait de l'avance, avec Max (si vous ne le connaissez pas, je vous invite à le rencontrer dans notre dernier vlog) nous sommes allés chercher du bois dans le Gers après notre fameuse escapade dans les cascades.


1 ÈRE ÉTAPE : ON FAIT DU BRUIT !

Les planches encombraient totalement notre espace de vie, il devenait urgent de les couper pour en ranger une partie et utiliser l'autre pour les pancartes. Mais on ne sort pas la scie sauteuse et la ponceuse n'importe où. La découpe a donc été réalisée en plusieurs fois et encore en ce moment,

En Occitanie, il y avait toujours quelques jours de pétanques ou d'autres véhicules là où nous étions. Nous n'avons donc que pris que15 minutes pour faire du bruit et reporté le projet à plus tard...


2 ÈME ÉTAPE : UNE PLACE AU SOLEIL

Arrivés en Camargue, le temps varie tout au long de la journée, il y a pas mal de vent, ce n'est qu'à la fin du séjour que nous allons commencer la peinture.


Près des Cabanes de Cambon, sur une petite aire de pique-nique où nous étions seuls et nous le sommes restés, nous préparons le terrain :

  • un espace découpe

  • un espace ponçage

  • un atelier peinture sur table

  • des bacs de séchage au soleil

À dire vraie notre installation a rapidement découragé les vacanciers qui ont décidé de rejoindre 500 m plus loin la deuxième aire de pause.

Entourés par les arbres & les cigales, nous sortons la table, la nappe, les tubes, les pinceaux & quelques cartons pour faire sécher nos créations. Il nous faut beaucoup d'espace pour que la sciure volatile ne vienne se déposer sur la peinture fraîche.

Idéalement très peu de vent et un sol bien plat ensoleillé, pour que les petits panneaux, colorés sur toutes les faces, puissent sécher à la verticale.


3 ÈME ÉTAPE : FACE À LA MER

Le lendemain matin, nous donnons rendez-vous à Julien, le frère de Sam, au bord de la mer. La plage de Piémanson où nous avions dormis quelques jours auparavant et sans doute mon lieu de prédilection dans cette belle région. La route qui longe les étangs est splendide, ce bout du monde est un petit coin de paradis (hors week-end où tout le monde se rejoint ici). C'est dans ce cadre magnifique que j'ai finalisé les mémos en ajoutant leurs petites phrases devant l'horizon bleu, enveloppée par le murmure des vagues.


<